Polder de Sébastopol, Marais de l'Ile de noirmoutier

Un patrimoine historique, paysager et naturel d’exception …
Bienvenue au paradis des oiseaux : avocettes, sternes, chevaliers gambettes en voulez-vous en voilà. Le chemin entre terre et mer se poursuit jusqu'à l'écluse de Cailla, où la vue sur la baie de Bourgneuf est imprenable.

L'avocette élégante 

 

Elle marche à grands pas gracieux et rapides. Les vasières bordant l'étang du vide sont des lieux privilégiés pour l'alimentation des poussins juvéniles d'avocette élégante. Afin d'éviter un dérangement trop important pouvant être préjudiciable à leur survie, veuillez ne pas vous écarter du sentier. L’avocette élégante est une espèce présente de janvier à septembre. Les individus se nourrissent d’invertébrés aquatiques qu’ils capturent en «fauchant», grâce à leur bec recourbé, la surface de la vase molle. Elle nage à l'occasion basculant son corps vers l'avant comme certains canards pour se nourrir. Plusieurs dizaines de couples nichent d’avril à juillet sur les îlots situés au sein des lagunes. Depuis 2002, plusieurs jeunes nés sur le polder ont été bagués dans le cadre d’un programme national de suivi.

 

Sentier de l'Etang du vide
Sentier de digue de mer

Sur l'ile de Noirmoutier, c'est le secteur sensible pour l’accueil des oiseaux d’eau en période de migration et d’hivernage. Reposoir d’oiseaux d’eau (limicoles) La création d’îlots et de hauts fonds au sein des lagunes a permis d’améliorer sensiblement l’accueil des oiseaux migrateurs et hivernants, notamment le bécasseau variable, le bécasseau maubèche, le pluvier argenté et la barge rousse présents toute l’année.

Au printemps et en automne, ils forment à marée haute et par grand coefficient des rassemblement de plusieurs centaines voire milliers d’individus se reposant ou se nourrissant de petits invertébrés aquatiques..

Secteur sensible pour l’accueil des oiseaux d’eau en période de reproduction. Leur présence dépend tout particulièrement de la tranquillité du site, alors ouvrez l’œil, écoutez et respectez.

En plus d’avoir créé des aires plus favorables à la reproduction de l’avocette élégante, les travaux de restauration écologique ont permis l’accueil de nouvelles espèces : la sterne pierre-garin depuis 2002, la mouette rieuse depuis 2003, la mouette mélanocéphale depuis 2004 et la sterne caugek depuis 2005. Elles sont essentiellement présentes d’avril à septembre, plusieurs dizaines voire centaines de couples nichant sur les îlots situés au sein des lagunes.

Si les sternes se nourrissent de petits poissons quelles capturent en pleine mer, la mouette mélanocéphale recherche préférentiellement des invertébrés terrestres alors que la mouette rieuse est omnivore.

 

LE SAVIEZ-VOUS ? Le Polder de Sébastopol c'est :
Plus de 235 espèces de papillons déjà répertoriées surl'Ile de Noirmoutier
Plus de 230 espèces végétales
Plus de 170 espèces d'oiseaux dont une quarantaine nicheuse
17 espèces de mammifères
12 espèces de poissons